Retour

La hiérarchisation des Côtes de Provence

L'aire viticole Provence s'étend depuis les Baux de Provence jusqu'à Nice. Elle est limitée au Nord par le Verdon. Constituée de 9 appellations d'origine, elle fait partie de l'une des régions de l'Institut National des Appellations d'Origine (INAO).

Au sein de cette région, les appellations Côtes de Provence, Coteaux d'Aix-en-Provence et Coteaux Varois en Provence se sont regroupées en une interprofession régionale. Celle-ci représente aujourd'hui 95% des volumes produits en appellation dans la région viticole Provence.

L'appellation Côtes de Provence figure parmi les plus vastes appellations viticoles françaises. Sa superficie dépasse les 20 000 ha et sa production peut atteindre les 140 millions de bouteilles (960 000 hl). Le développement de cette appellation est remarquable car l'augmentation de la production a été assurée par l'extension des surfaces plantées, sans augmentation du rendement, ce qui est un gage de qualité. En revanche l'étendue de cette appellation et la cohabitation de terroirs différents font qu'il n'existe pas un mais plusieurs Côtes de Provence.

Un long parcours pour l'excellence

Dès le début des années 90, l'idée de faire reconnaître les spécificités du terroir de la Sainte-Victoire a germé. Après un long travail effectué par l'Association des Vignerons de la Sainte-Victoire, une procédure de hiérarchisation a été mise en place en collaboration avec le Syndicat des Vins Côtes de Provence et l'I.N.A.O. (Institut National des Appellations d'Origine).

L'appellation « Côtes de Provence Sainte-Victoire », première dénomination de terroir des Côtes de Provence, a ainsi été obtenue par décret au journal officiel le 10 février 2005 pour les rouges et les rosés, les blancs étant en cours de reconnaissance.

Elle valorise, au sein des Côtes de Provence, un terroir particulièrement propice à l'élaboration de grands vins. Les vignerons respectent des contraintes de production plus restrictives que celles des Côtes de Provence traditionnels et une démarche qualitative stricte : sélection des meilleures parcelles du vignoble, encépagement particulièrement adapté, rendements plus limités, élevage obligatoire...

Un terroir naturel d'exception

Considéré comme l'un des plus naturels de France, le terroir de la Sainte-Victoire, situé à l'est de la ville d'Aix-en-Provence, sur le flanc sud de la Montagne Sainte-Victoire, présente des caractéristiques géo-climatiques très spécifiques.

Le vignoble est implanté sur les coteaux de la haute Vallée de l'Arc, les sols y sont constitués essentiellement de calcaire et de grès argileux avec une charge caillouteuse importante. Pauvres et bien drainés, ils sont très propices à la culture de la vigne.

Ce terroir bénéficie d'un ensoleillement exceptionnel et d'un climat aux nuances légèrement continentales, protégé au sud des influences maritimes par les Monts Auréliens et le massif de la Sainte-Baume.

L'action du mistral, vent sec et régulier, est bénéfique à la vigne car il assainit le vignoble. La maturation des raisins y est plus tardive que sur le reste de l'appellation Côtes de Provence, ce qui apporte aux vins une fraîcheur caractéristique.

Ce terroir unique où la vigne est cultivée depuis l'Antiquité exerce une profonde influence sur les vins qui en sont issus.

Une identité provençale, une typicité Sainte-Victoire

Les vignerons de la Sainte-Victoire ont donné une large priorité aux 3 cépages historiques de la Provence qui représentent au minimum 80% de l'encépagement : Grenache, Syrah et Cinsault ; le couple Grenache/ Syrah devant représenter au minimum 50% de l'encépagement. Le Cabernet-Sauvignon peut compléter la structure des vins rouges.

Les vignerons de la Sainte-Victoire élaborent leurs vins selon la technique traditionnelle de l'assemblage : ils récoltent et vinifient séparément chacun des cépages et procèdent quelques mois plus tard à l'assemblage de ces « premiers » vins. Cette méthode fort ancienne permet de récolter chacun des cépages à maturité optimale et de les vinifier selon leurs exigences propres. L'assemblage de ces cépages donne des vins équilibrés et complexes, présentant les qualités de chacun des cépages constitutifs.

Une agriculture raisonnée et responsable

Depuis plusieurs années, les Vignerons de la Sainte-Victoire se sont engagés dans une démarche d'agriculture responsable, en préservant l'environnement et en respectant une traçabilité irréprochable. La plupart d'entre eux adhèrent à la charte « Nutrition Méditerranéenne en Provence » (marque déposée par la Chambre d'Agriculture des Bouches-du-Rhône) ; d'autres s'impliquent dans une culture biologique ou dans une démarche « Vignerons en développement durable ».

Ces initiatives sont soumises à des contrôles rigoureux par des organismes de certification indépendants.

Plan Ecophyto

Dans le prolongement de ces démarches l'Association des Vignerons de la Sainte-Victoire a été retenue, en 2012, pour intégrer le réseau des fermes DEPHY Ecophyto (Démonstration Expérimentation Production de références sur les systèmes économes en pHYtosanitaires).

Ce plan, mis en place par le gouvernement en 2009, vise trois objectifs complémentaires :

  • Démontrer que réduire l'utilisation de produits phytopharmaceutiques est possible,

  • Expérimenter des systèmes économes en produits phytopharmaceutiques,

  • Produire des références sur les systèmes économes en produits phytopharmaceutiques

    Ce réseau dédié à la démonstration, à l'expérimentation et à la production de références s'appuie sur un ensemble d'exploitations agricoles pilotes.

  • Une production de qualité au sein d'un Grand Site

    Les Vignerons de la Sainte-Victoire ont opté pour un encadrement des conditions de production au travers d'un cahier des charges plus rigoureux que celui de l'appellation Côtes de Provence.

    Le vignoble de la Sainte-Victoire occupe en partie le territoire du Grand Site Sainte-Victoire labellisé «Grand Site de France» par le ministère de l'Environnement en 2004, et inscrit au réseau « Natura 2000 », il épouse le relief d'une nature intacte, chère à Paul Cézanne et aux vignerons. Les conditions agronomiques et climatiques spécifiques à cet environnement offrent aux vignerons la possibilité de produire un raisin de qualité, première et essentielle étape vers l'élaboration d'un vin haut de gamme. De plus, l'appellation Côtes de Provence Sainte-Victoire a un rendement inférieur de 5 hl/ha à celui de l'appellation Côtes de Provence.

    Un style affirmé, alliant finesse et élégance

    Le décret oriente délibérément les rosés de la Sainte-Victoire vers un style de vins particulièrement complexes et élégants. L'élevage des vins rosés est obligatoire jusqu'au 1er février de l'année suivant la récolte.

    La même politique est choisie pour les rouges, dont l'élevage est obligatoire jusqu'au 1er septembre de l'année suivant la récolte.

    Ces deux dispositions illustrent la volonté des vignerons de la Sainte-Victoire de s'orienter vers des vins de gastronomie.

    Un terroir de référence en France et à l'étranger

    Au fil des ans, les vins de la Sainte-Victoire n'ont cessé de gagner en qualité, en visibilité, pour une image toujours plus haut de gamme. Le savoir-faire des vignerons ainsi que la personnalité de leurs vins sont récompensés régulièrement à l'occasion des principaux concours nationaux et internationaux.

    Les vins Côtes de Provence Sainte-Victoire affichent une constante progression en 10 ans, grâce à une demande toujours croissante des cavistes et de la restauration gastronomique.

    Avec une importante internationalisation de la demande, les vins de la Sainte-Victoire sont désormais vecteurs d'une élégance et d'une qualité propres aux grands vins français.

    Ce site utilise des cookies. En poursuivant la navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies.
    En savoir plus
    x